kacem wapalek
news  /   / 

Kacem Wapalek : jouer avec les mots prend tout son sens

On l’a déjà dit et on continuera à le dire tant que le vent n’aura pas tourné : Lyon a du mal à se faire une place sur la scène hip-hop nationale. Cependant, bien qu’on ne croule pas sous les artistes à forte renommée, certains nous laissent penser que le talent existe bel et bien à Lyon : l’un de ceux-là officie dans le milieu depuis déjà quelques années et, à l’occasion de son passage à Lyon, on vous le présente !


Si la définition d’un « artiste » est plutôt floue car bien trop étendue, on pourrait l’illustrer avec une représentation de Kacem Wapalek. Chapeau rond vissé sur la tête, roulée à la main, il écume parfois les soirées où se mélangent les cultures et les styles et, de retour chez lui, expose ses pensées, ses rencontres et ses avis sur des morceaux de papier. Dès lors, tout prend forme et le rappeur originaire de la capitale des Gaules nous livre des textes poétiques, bruts et enivrant. 

Toujours en rythme et particulièrement intelligible, la voix de Kacem se pose sur des rythmes issus de la world music, du jazz, du rap et fait quelques clins d’oeil à la chanson française. Certains diront qu’il a un air de Brassens. Un « Brassens en baggy » en somme. S’il y a un jeu que Kacem Wapalek maîtrise par dessus tout, c’est bien celui de phonétique : il ne s’arrête pas aux rimes mais cherche les allitérations, une figure de style qui vise à prononcer des mots aux similitudes très marquées.

Après avoir sorti son premier album « Je vous salis ma rue » en 2015, au succès retentissant (il se placera même dans le haut des charts à la sortie), il enchaîne les dates un peu partout en France. Plus récemment, il collabore avec les 2 frères Big Flo & Oli sur un titre de leur album :

Celui qui aura, avec Oster Lapwass, fondé l’Animalerie (un crew d’indépendants particulièrement actif sur la région) est donc bel et bien l’un des porteurs de la scène rap lyonnaise et mérite le titre qu’on lui a si souvent donné : celui de la plus belle plume du rap français.

Il revient dans sa ville natale le 16 mars, au Diskret, pour offrir un concert à ses fans des premiers jours comme aux curieux et amoureux des belles rimes. Entre pièce de théâtre & concert de rap, Kacem Wapalek continue à surprendre à chacun de ses passages.

Tentez votre chance et choppez vos places ci-dessous !

kacem wapalek


Ghislain Varlet

voir ses articles
+news
News  /   /  louisedamezin

Extra! Block Party à La Cimenterie : comme un air de NYC des années 80 !

Tic-tac tic-tac, le compte à rebours a commencé ! Nous sommes désormais à quelques jours des Nuits Sonores et c’est toute l’agglomération lyonnaise qui s’électrise !  Image à la Une : Ma Cimenterie – Daniel Soulier © Nous vous en parlions il y a quelques semaines, Ma Cimenterie, le nouveau spot situé entre métropole et  […]

News  /   /  louisedamezin

Les mains dans le sample : l’Extra! qui va éveiller votre créativité musicale !

Rendez-vous annuel incontournable, les Nuits Sonores, donnent aussi l’occasion à de nombreux créatifs de mettre en oeuvre des projets inventifs, ludiques et collaboratifs ! Alors que DJ sets et lives s’enchaîneront à la Sucrière ou aux Usines Fagor Brandt, de nombreux lieux sont concernés par la formule Extra! ! Image à la Une : La […]

le sucre lyon
News  /   /  Louis Dufourt

Aperoad au Sucre : nos régions ont du talent

Il y avait la route des vacances, On The Road again de Lavilliers ou Willie Neslon au choix, Sur la route de Memphis et maintenant il y a les Aperoad ! Du 25 juillet au 29 aout, chaque jeudis, des collectifs emblématiques de grandes villes françaises prennent le contrôle du rooftop pour proposer leur vision […]

le cartel lyon
News  /   /  Aline Bally-Savino

Ouverture du Cartel : petit coin de Berlin à Lyon !

Les lyonnais avaient pu goûter à l’expérience artistique selon les codes de la Taverne Gutenberg, fermée l’année dernière pour voler vers d’autres horizons. La famille à la tête de ce lieu intriguant nous revient avec un nouveau projet : découvrez les 3 étages du Cartel.  Il y a trois ans, Henri Lamy et Maïa d’Aboville ouvraient […]

SUIVEZ-NOUS