news  /   / 

I am not your negro : dans la peau de James Baldwin

Ce regard, sur cette affiche en noir et blanc, ce n’est pas celui de Daniel Kaluuya dans « Get out », mais celui de James Baldwin, doux, presque triste, dans « I am not your negro ». Le sujet est néanmoins sensiblement identique : la situation des populations noires dans l’Amérique d’hier… et d’aujourd’hui.  Un film poignant que le Cinéma Lumière Bellecour nous propose de (re)découvrir sur grand écran, le mardi 3 octobre, à 18h45.


James Baldwin

Les cinq doigts de la main : Raoul Peck, James Baldwin, Martin Luter King Jr, Medgar Evers et Malcolm X

James Baldwin était l’un des plus grands écrivains américains, au même titre qu’Ernest Hemingway ou Truman Capote. Ces auteurs ont d’ailleurs comme point commun d’avoir tous les trois été fichés par le FBI comme « dangers potentiels » pour la sécurité de leur pays. En fait, Baldwin était un « danger potentiel » parce qu’il rédigeait un livre répertoriant l’ensemble de ses souvenirs sur le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis (1950-1960), décrivant l’horreur de cette lutte pour obtenir la déségrégation et l’égalité des Hommes. N’ayant pas eu le temps de terminer son travail, ses héritiers ont donné accès à l’oeuvre complète à Raoul Peck, cinéaste haïtien et ami. Le réalisateur a repris mot pour mot les propos de Baldwin et nous offre un voyage terrifiant dans une période sombre de l’Amérique. Le film est réalisé autour des vies, combats et assassinats de trois amis de l’écrivain : Martin Luter King Junior, Medgar Evers et Malcolm X. 

 

 

Hier et aujourd’hui 

Ce que réussit parfaitement à créer Raoul Peck, c’est ce parallèle entre les années 1950 et aujourd’hui. C’est cette mise en perspective de la lutte féroce des années 50 et du combat actuel des populations noires, c’est le choix de James Brown et de Kendrick Lamar, c’est le noir et blanc des interviews de Baldwin face aux clichés hauts en couleurs des manifestations de « black lives matter », c’est Bobby Kennedy et Barak Obama, mais c’est aussi et surtout, les voix rauques et troublantes de Joey Starr dans la version française et Samuel L. Jackson dans la version anglaise, racontant cette histoire (j’avais un doute sur celle de Joey Starr, mais elle est en fait géniale).

 

 

Si l’aspect « documentaire » peut dissuader, appelez cela un film. Raoul Peck a su ranger et arranger les différents reportages, discours, débats, archives, interviews et publicités répertoriés par Baldwin. Il les met en scène grâce à un très léger aspect romancé, transformant le documentaire classique en une véritable histoire dont on ne décroche pas. Les sentiments se mélangent : comme devant une fiction.

Mais vous l’aurez compris, les acteurs n’en sont pas et il n’y a pas de plateau de tournage. La société américaine dans laquelle nous emmènent les protagonistes était (est ?) bien réelle.

 

 

Go go go ! 

Si vous avez encore un doute (et si cela prouve vraiment quelque chose), notez que le film a été nominé aux Oscars 2017 dans la catégorie meilleur documentaire, a reçu le Prix du public à Toronto et Berlin et le Prix du meilleur documentaire à Philadelphie. Mais surtout, des millions de spectateurs se sont rués en salle aux Etats-Unis et nombre d’entre eux ont signé une pétition pour que l’oeuvre de Baldwin soit incluse dans les écoles, collèges et lycées. Le genre de production qui fait du bien.

Date : mardi 3 octobre 2017
Horaire de la séance : 18h45
Lieu : Cinéma Lumière Bellecour – 12 rue de la Barre 69002 Lyon
TICKETS


Alice Defond

Rédactrice en chef Make x France
voir ses articles
+news
News  /   /  Jennifer Pariente

Jayda G organise des conférences autour de la science !

Avant d’être enflammeuse de dancefloor dévouée, Jayda G étudiait … les baleines ! La jeune et énergétique DJ est passionnée de sciences et nature, et cherche à de réunir ses deux passions en organisant des talks conviant de jeunes scientifiques ! Si en 2018 l’artiste a parcouru tout le globe en tant que DJ, aucun de ses […]

News  /   /  Juliette Bouchard

Focus collectif : ZANZI Records, les lyonnais enguirlandés

Bien qu’ils n’aient pas un nom très gaulois et derrière leurs airs de pirates, ce crew de jeunes lyonnais au coeur tendre et chaud est né pour briller, pailleté et enguirlandé. Si vous ne les reconnaissez jamais c’est normal, ce sont des caméléons de nuit, déguisés et pimpés de la tête aux pieds. Image de […]

bouteille fibre lin
News  /   /  Ghislain Varlet

La bouteille en fibre de lin : nouvelle technologie pleine d’avenir

Bien que moins dangereux pour l’environnement que le plastique, le verre reste un matériau polluant, notamment dans son procédé de fabrication : faire fondre un kg de verre produit entre 300 et 500g de CO2. De plus, son poids et sa fragilité impose des contraintes qui sont elle-mêmes consommatrice d’énergie. Une start-up toulousaine s’est penchée […]

cercle château de chambord
News  /   /  Ghislain Varlet

Cercle organise un festival pour les 500 ans du Château de Chambord !

Les surprises vont et viennent de la part de Cercle. Si vous n’avez encore jamais entendu parler de ce nom, il s’agit d’un média qui invite des artistes de musiques électroniques dans des lieux la plupart du temps, époustouflants, et retransmet l’événement en live sur les réseaux.  © Château de Chambord Habituellement, c’est le rendez-vous […]

SUIVEZ-NOUS