news  /   / 

Ninkasi | 20 ans de brassage culturel : rencontre avec Christophe Fargier

Depuis sa création en 1997, le Ninkasi s’apparente comme un lieu de vie et de culture incontournable de la ville. Un lieu dit de « brassage » aussi bien culturel qu’humain, si cher aux lyonnais. Nous nous sommes rendus à la conférence de presse des 20 ans du Ninka, rencontrer Christophe Fargier son fondateur et dirigeant, et faire avec lui le bilan de ces deux décennies de brassage en musique.


Ninkasi Gerland octobre 2017  © Baptiste Milaneschi

C’est au Ninkasi Gerland, fraichement transformé que nous nous retrouvons, le site historique de la marque et ancienne brasserie. Avec maintenant une capacité d’accueil de 1600 personnes, le Ninka ne dispose plus que d’une seule entrée, que ce soit pour le Kao ou le Kafé, l’entrée se fait depuis le square Galtier. « ce que nous souhaitons c’est favoriser les croisements » explique Christophe Fargier. Nouveau look mais un concept qui ne change pas : bière, burger et musique qui font le bonheur de la clientèle.

Un Ninkasi Kafé, méconnaissable :

Cette salle à de quoi faire de l’ombre à sa voisine le Kao, mais il n’en est rien puisque les esthétiques musciales proposées seront différentes Le Kafé s’agrandit donc en récupérant l’espace de l’ancien brasserie inexploitée depuis 2 ans. C’est donc une salle spacieuse de 210 m2 pouvant accueillir plus de 600 spectateurs. Les conditions d’accueil technique, son et lumière sont équivalentes au Kao. Le Ninkasi a fait appel à l’agence LFA (Looking For Architecture) pour toute la scénographie des scènes. Si ce nom vous parle, c’est parce qu’ils sont à l’origine des aménagements aux Nuits Sonores 2017.

Côté programmation, Le Kafé laissera toujours ses cartes blanches à la scène locale, mais aussi à des artistes confirmés comme : Tété, Carmen Maria Vega, Loyle Carner… afin de « donner une image de la scène beaucoup plus attractive ». Avec toujours une entrée gratuite au Kafé contre une payante au Kao.

Ninkasi Gerland octobre 2017  © Baptiste Milaneschi
-

Avec ces nouveaux aménagements, le Ninkasi souhaite favoriser les conditions d’accueil du public : une ouverture des portes à 18h, début des concerts 19h30 et pour patienter la possibilité de se désaltérer avec une bière fraîche, et de prendre des forces avec des frites maisons. Le Ninka passe également le cap du Club en devenant un ERP (établissement recevant du public) de type P permettant ainsi de recevoir du public toute la nuit, fermeture des portes à 6 heures du matin. Et ça, c’est une très bonne nouvelle !

La scène locale au cœur de projet :

Autre marque de fabrique du Ninka est celle de « travailler le plus possible avec le milieu associatif local, au Kafé ce que l’on fait c’est les cartes blanches, avec le vendredi soir où l’on propose aux associations de programmer des artistes, on leur donne un budget et on les encadre réglementairement ». Très centré sur les artistes locaux lyonnais, le Ninka souhaite faire découvrir davantage de groupes régionaux.

Seth XVI - Lauréat Ninkasi Music Lab 2017 © Gaétan Clément

Échanges, dialogues sont au cœur du nouveau modèle d’accompagnement proposé par le Ninka, et on s’en réjouit. « Nous sommes un lieu éclectique, on ne revendique pas en tant que spécialiste de telle ou telle esthétique. Par exemple, pour une soirée groove nous n’avons pas le réseau. S’appuyer sur un collectif qui connaît très bien le cœur de l’activité permet d’attirer de nouveaux publics. » Le Ninkasi évolue avec les structures avec lesquelles il travaille.

Le directeur Christophe Fargier s’en félicite à juste titre : « Je suis extrêmement fière du chemin parcouru ces vingt dernières années, je suis très heureux du projet culturel. (…) pour dévélopper un projet ambitieux il faut être dans un environnement qui le permette, et le développement de la ville de Lyon et son rayonnement nous permet de porter cette ambition. On est heureux à notre petit échelle d’y contribuer. » Avec la promesse de rayonner encore plus fort d’ici ces quatre prochaines années. C’est tout ce qu’on leur souhaite !

Ninkasi Gerland octobre 2017  © Baptiste Milaneschi
-

Concerts, soirées, open air, bières et burgers inédits à découvrir jusqu’à la fin du mois pour fêter les 20 ans de la brasserie. Demandez le programme : 

#NINKASI20ANS : EVENTSTICKETS

 


Alice Defond

Rédactrice en chef Make x France
voir ses articles
+news
mob hotel
News  /   /  Cynthia Torosjan

Denzel Curry : hip-hop sans concession au Transbordeur

A l’occasion de la tournée européenne qui accompagne la sortie de son dernier EP « 13 », Denzel Curry passera à Lyon le 21 novembre pour distiller son hip-hop sombre et sans concession au Transbordeur. Un concert qui s’annonce fort en sensations pour l’une des premières dates françaises d’un artiste qui a tout pour devenir une […]

News  /   /  Jennifer Pariente

Modeselektor, Paula Temple, Avalon Emerson : le Transbordeur à nouveau victime …

Vendredi 24 novembre, Øversteps invite une détonation d’énergie au Transbordeur ! Un tumulte de percussions, une cacophonie de mélodies, et une pincée d’adrénaline berlinoise… De quoi bien recharger ses batteries pour faire face au froid menaçant. Photo à la une : Paula Temple © Resident Advisor – Le Sucre se souvient encore de Modeselektor venu sceller les […]

touaregs
News  /   /  Clarisse Teyssandier

La culture Touareg mise à l’honneur au Musée des Confluences

Le Musée des Confluences continue son exploration des différentes civilisations avec sa nouvelle exposition « Touaregs » consacrée à cette population nomade. Il invite les visiteurs à partir à la rencontre de ce peuple de plus de 2 millions de personnes jusqu’en octobre 2018.  Photo à la une © Shutter Stock © Marie Planeille – L’exposition Touaregs […]

News  /   /  Ghislain Varlet

On l’annonce : votre week-end de Pâques sera mouvementé

Le Double Mixte est habitué aux rassemblements divers et variés mais se transforme en grand temple de la musique éléctronique et ses dérivés les plus sombres une fois par an à l’occasion du festival Reperkusound. Depuis 13 ans, les organisateurs nous proposent house, techno, trance, dub et autres esthétiques mystiques qui donneront des courbatures à […]

SUIVEZ-NOUS