orelsan
chroniques  /   / 

Simple, tu iras voir Orelsan à la Halle Tony Garnier.

Plus de 5 ans après son dernier passage à Lyon, le rappeur à la voix la plus nasillarde de France revient entre Saône et Rhône pour nous faire comprendre que Caen a engendré la perle du rap alternatif français. Oui, le 7 février à la Halle Tony Garnier, un rappeur passionné de mangas et de pop culture dominera le RapGame FR, à des années lumières des clichés habituels fait de cités à problèmes.

Image à la une : © Flavien Prioreau

Si toi aussi tu en as marre du rap énervé mais que tu gardes au fond de toi une âme de poète de la StreetZer, c’est impossible que tu sois passé à côté d’Orelsan. Bien que sa carrière est commencé au début des années 2000, son explosion médiatique arrivera en 2009 avec une belle chanson d’amour qui le propulsera en haut de la buzzance bien nulle et bien commune au milieu du rap francophone.

Même s’il n’a pas sorti de projet personnel en 6 ans, le natif de Caen a été très présent sur la scène médiatique française. Entre sa série « Bloqués » sur Canal + et le film retraçant la genèse du groupe « les Casseur Flowters » (dont il est le fondateur avec son pote Gringe) « Comment c’est loin« , le troisième album d’Orelsan était très attendu. Et sincèrement, l’attente valait le coup.

 

Moins orienté rap pure, la musicalité de « La fête est finie » est légèrement plus orienté pop. En effet, on sent clairement que ce projet n’a pas pour objectif de rester confiner au « rap » à proprement parler. La collaboration avec Stromae sur la magnifique « La pluie » ou sur « Tout va bien » est l’exemple même de cette évolution pour Orelsan.

Si on continue dans cette idée, rien que le titre phare de l’album « Basique » est clairement orienté club. C’est logique quand on sait que le rappeur de Caen n’a jamais caché son amour pour la pop: son artiste préféré étant Michael Filsdejack. Cependant que les puristes se calment tout de suite, le rap reste là et garde toute la qualité que lui a conféré l’auteur depuis le début de sa carrière. En effet, la grande majorité des prods restent signé par Skred, le producteur/ami de toujours d’Orelsan. Les lyrics sont toujours là, son pote Nekfeu et la légende du rap londonien « Dizzee Rascal » viennent poser sur « Zone » pour le plus grand bonheur de vos esgourdes. Bref, l’album est triple disque de platine et ce n’est absolument pas un hasard. En ce mois de février, synonyme d’amour infini et de tendresse, tu sais que le 7 février va être incroyable à la Halle Tony Garnier.


Vladimir Colovray

voir ses articles
+chroniques
Chroniques  /   /  Louis Dufourt

Burger Eyes : les yeux dans la nuit !

Derrière un nom à l’américaine se cache un studio créatif lyonnais, spécialisé dans la production de vidéos. Un ADN culturel et artistique, un regard sur le monde de la nuit et une volonté farouche de marquer les esprits, que l’on retrouve notamment dans les récents teasers des soirées Welcome. Rencontre. Il était une fois quatre […]

Chroniques  /   /  Vlad Colovray

Le groupe Bagarre nous envoie en Kabylifornie avec son nouveau clip !

Les 5 fous dingues de Bagarre reviennent avec un morceau bien déglingué comme on les aime. « Kabylifornie » arrive pour mélanger électro, rap et violons orientaux pour notre plus grand plaisir. A peine un an après la sortie de « Club 12345 », les cinq bagarreurs reviennent pour mettre un gros uppercut à la musique française. Vous n’êtes […]

lyon stade de gerland
Chroniques  /   /  Vlad Colovray

Autant en emporte Gerland : Ôde au stade mythique de Lyon !

Le Stade de Gerland… N’importe quel lyonnais ayant déjà vu un match de foot ou autre événement aura la larme à l’œil quand il se remémorera ses souvenirs au sein de cet édifice. On a beau tous aimer Mimi Aulas et l’OL, il faut bien avouer que c’est pénible de devoir prendre 3 bus, 7 […]

kerri chandler
Chroniques  /   /  Aloïs Veteau

Kerri Chandler : à travers les générations

Après avoir électrisé les foules lors de son passage à Nuits Sonores l’an dernier aux côtés de Jeremy Underground, Kerri Chandler fait son grand retour en terre lyonnaise à l’occasion de la prochaine et dernière soirée Welcome de la saison, au Petit Salon. On revient avec vous sur le parcours d’un artiste qui s’est hissé […]

SUIVEZ-NOUS