rejjie snow
chroniques  /   / 

Rejjie Snow en tournée pour présenter son premier album !

C’était l’une des sorties les plus attendues de la scène hip-hop. Après plus de deux années d’annonces, d’espoirs et d’attente interminable, le premier album du très prometteur Rejjie Snow est enfin là, pour le plus grand bonheur de ses fans. Avec en prime, une tournée européenne et plusieurs dates dans l’hexagone : il sera à Paris au Trianon le 15 mars, et s’arrêtera à Lyon au Sucre le 31 Mars. Focus sur un rappeur qui fera certainement 2018.

 

Photo à la une : Rejjie Snow

Il intrigue à bien des égards. Né et ayant grandi dans la banlieue de Dublin, Alexander Anyaegbunam, plus connu sous le nom de Rejjie Snow se démarque par un style unique, un talent indéniable et une trajectoire quelque peu atypique. Une voix grave, un flow nonchalant et des productions très jazzy caractérisent les tracks du pote de King Krule. Désormais basé à Brooklyn, l’irishman est passé par les Etats-Unis, où il a squatté les bancs des universités de Floride et de Géorgie, avant que son talent et sa passion pour la musique ne le mènent à LA.

 

 

Tout va très vite pour le jeune prodige. A peine la vingtaine lorsqu’il sort son deuxième EP, Rejovich, qui le propulse au sommet des charts et par la même occasion sur le devant de la scène hip-hop. Quelques singles de poids plus tard (All Around The World, Flexin’ et D.R.U.G.S.), il est signé par 300 Entertainment, le label de Young Thug et Migos, et assure les premières parties de Joey Badass et MF Doom. Ce dernier fait d’ailleurs partie des artistes ayant le plus influencé le dublinois.

Pour son premier album, intitulé Dear Annie, Rejjie Snow a su bien s’entourer en faisant appel à des producteurs de haute volée. On compte parmi eux l’incontournable Kaytranada qui signe le tube laid-back de l’opus, Egyptian Luvr, ou encore Rahki, (collaborateur de Kendrick Lamar), Cam O’bi (Chance The Rapper, Isaiah Rashad ou SZA) et enfin le tout jeune producteur français Lewis OfMan, impliqué sur 6 morceaux. Le résultat final est à la hauteur de l’attente et des espoirs suscités, et le rappeur effectue même un clin d’œil assez surprenant à la France : sur les titres Désolé et Mon Amour, c’est bien lui que l’on entend chanter dans la langue de Molière. De bonne augure pour ses venues à Paris et Lyon.

 


Aloïs VETEAU

Rédacteur Make x France
voir ses articles
+chroniques
Chroniques  /   /  Juliette Bouchard

IA : Ces voyelles qui nous en font perdre notre français

Matchiste, sexiste, raciste et autres adjectifs du même acabit sont attribués à l’IA des temps modernes. Ce qui était supposé révolutionner positivement la nouvelle ère s’avère parfois (souvent) présenter de (très) nombreuses limites, et pas des moindres. Image de mise en avant : © Wall E Loin d’Enigma et de la brillante invention d’Alan Turing […]

iris van herpen
Chroniques  /   /  Emma Roesslinger

Iris Van Herpen : aiguilles et imprimantes 3D

Iris Van Herpen officie depuis 12 ans maintenant dans la Couture telle une véritable artiste : entre impressions 3D et collaborations de haute voltige, la créatrice néerlandaise ne cesse de s’imposer progressivement dans le monde de la mode. Portrait en images de cette surdouée du vêtement. © Ami Sioux Iris Van Herpen voit le jour en […]

Pokémon Go
Chroniques  /   /  Emmanuelle Renault

Pokemon Go : récit d’une réalité augmentée

Par un samedi ensoleillé du mois de février, j’ai profité du beau temps pour suivre un groupe de joueurs de Pokemon Go au parc de la tête d’Or. Lancée en 2016, l’application semblait presque avoir disparu pour les noobs comme moi. Pourtant, les quartiers de Confluence, Part-Dieu et Tête d’or cachent aujourd’hui une toute autre […]

Chroniques  /   /  Vlad Colovray

Arnaud Rebotini va clôturer l’anniversaire d’Arty Farty avec une première mondiale !

Pour le vingtième anniversaire d’Arty, c’est un golem au costume impeccable et à la moustache saillante qui assurera le spectacle final dans la grande salle de l’Auditorium de Lyon. Arnaud Rebotini clôturera la fête de l’association qui organise Nuits Sonores avec une avant-première mondiale : le live de la bande-originale de 120 battements par minute, avec un […]

SUIVEZ-NOUS