chroniques  /   / 

Next Spot : l’odyssée à roulettes !

Pour vous, qu’est-ce que le skateboard ? Des débiles sur MTV qui se cassent la gueule dans des caddies de supermarché ? Des californiens musclés, bronzés et tatoués avec des casquettes à l’envers et qui disent « yo » en roulant sur la jetée de l’océan Pacifique ? Mes petites bûches de Noël, vous êtes tellement loin de la vérité ! La vie d’un skateur professionnel est à des années lumière de celle d’un fouteux ou d’un basketteur pro. Next Spot va vous présenter la vraie vie de ces chiens du bitume, faite de galères, d’émotions fortes mais de camaraderie et de passion pour l’asphalte. Enfilez un casque, préparez les dolipranes pour lire cet article et regardez le projet de Romain Gerlach !

Image à la une © Fabien Ponsero

Avant toute chose, il faut bien comprendre que Next Spot n’est pas une vidéo de skate « classique ». Nous entendons par « classique » des skateurs faisant des figures sur des musiques appropriées, le tout dans un ordre bien défini avec une introduction et un générique. Ici le projet est différent : on s’oriente vers le format du documentaire, du reportage.

Le réalisateur Romain Gerlach a pour intention de montrer à l’écran comment une team de skateboard vit sur une tournée pouvant aller de quelques jours à plusieurs semaines.

Un des modèles est la mythique émission Strip-tease qui passait à l’époque sur FR3, où l’on vous présentait des gros cassos de l’Hexagone. Si vous aviez la (mal)chance de tomber sur un épisode de ce truc, vous étiez bons pour 15 ans de psychanalyse.

Le projet a démarré il y a plus de 3 ans. Plusieurs tours d’Antiz ont été filmés entre 2016 et 2017 : le premier fut le HellFest 2016, où la team est restée plusieurs jours à faire des démos au sein du mythique festival métal.

En effet, dans ce projet, on va suivre l’équipe d’Antiz Skateboard, la célèbre marque lyonnaise. Fondée en 2002 par Julien Bachelier, Hugo Liard, Loic Benoit et Julian Dykmans dans la capitale des Gones, elle rayonne aujourd’hui partout en Europe. Avec Magenta et à l’époque Cliché, Antiz est la marque française la plus connue au monde. Elle est une vraie marque « core » comme on dit dans le milieu, c’est à dire créée par des skateurs, gérée par des skateurs : le « For us by us » du monde de la planche à roulettes.

Chez Antiz, c’est la rue qui prime, le bitume, la crasse, on est loin de la jetskate et des poseurs de bas étage. La famille Antiz compte aujourd’hui une quinzaine de skateurs venant de tous les coins de l’Europe, et c’est ces larrons que Next Spot va suivre…


Gabriel Engelke en backside tailslide © Fabien Ponsero

Comme nous l’avons dit précédemment, Romain Gerlach est le réalisateur de Next Spot. Le bougre est un cadreur lyonnais qui filme de nombreux skateurs de la capitale des Gaules depuis maintenant plusieurs années. Passé ce statut d’« homme derrière la caméra », on est en mesure de se demander : qui est-il vraiment ? Cameraman professionnel ayant fait ses études au BTS Audiovisuel Léonard de Vinci, à Villefontaine, il a toujours été impliqué dans la scène skateboardistique de Lyon.

Le rapport entre sa profession et son amour du skateboard est même essentiel à la compréhension du documentaire.


Une carte de 1978, des bières tièdes et une organisation anarchique © Fabien Ponsero

En effet, la légende veut que Romain soit monté pour la première fois sur une planche à roulettes avec ses amis handballeurs, une nuit de pleine lune où les terrains et les ballons ne suffisaient plus à la fougue des jeunes collégiens. Ce fut le début de la fin. Avec son groupe de potes, Romain acheta une planche complète (une ATM à « Wall Street », le célèbre shop lyonnais) et n’en descendit plus jamais.

Bienvenue dans le monde de l’adolescence sans fin, de l’éternel goût vestimentaire douteux et des bières canettes que même un ivrogne irlandais ne voudrait pas.

Il est important de souligner que c’est le skateboard qui a amené Romain a utilisé pour la première fois une caméra. En effet, c’est lui qui durant toutes ces années d’adolescence désinvolte a filmé ses potes, les « Yeah Babey ». Romain monta sa première vidéo en seconde, à l’âge de 16 ans : on n’était très loin d’Antiz et des tours avec des skateurs pros du monde entier, mais bon, il faut bien commencer par quelque chose !

Après ses études, Romain a malheureusement dû déménager pour travailler à Valence, dans la Drôme… Quelle horreur pour ce gone pure souche ! Mais c’est souvent des ténèbres les plus obscures que la lumière sacrée apparaît. Le premier planchiste très talentueux que Romain a filmé fut Victor Pellegrin à Valence. C’est par le biais de celui-ci qu’il va rencontrer Uryann Raudet, autre gros talent du skateboard, qu’il shoota également dans la Drôme. A noter que ces deux acrobates seront recrutés plus tard par Antiz ! A son retour à Lyon, Romain commencera à filmer avec Uryann sur la célèbre place Louis Pradel, dit « HDV » pour les intimes. Il va y rencontrer Quentin Boillon, fraîchement entré chez Antiz et va filmer avec lui sa part d’intro dans la marque en 2014.

C’est par le biais de Quentin que monsieur Gerlach a rencontré Julien Bachelier, le patron d’Antiz. Le contact passera immédiatement et la collaboration commença automatiquement entre Romain et la marque lyonnaise. Après avoir filmé, pour les vidéos « Out of the blue » et « Into the Van », Romain sera approché pour réaliser le fameux projet Next Spot.


Romain Gerlach prend visiblement son travail très au sérieux @ Fabien Ponsero

Le boss d’Antiz, Julien Bachelier, a donc demandé à Romain de réaliser cette vidéo pas comme les autres.

En effet, il n’est pas question ici de réaliser une vidéo traditionnelle. L’objectif est de montrer la vie d’une team de skateboard, avec tous les aspects d’une tournée ce qui représente 95% de la vie des skateurs. Il faut bien comprendre qu’une figure filmée n’est qu’un moment très éphémère dans la carrière d’un pratiquant de la planche à roulettes. Le rassemblement et l’organisation d’une team, le déplacement à un spot, la mise en place de la caméra ou des appareils photos, les nombreux essais et bien d’autres éléments, composent le quotidien d’un skateur.

On pourrait comparer cela au « Making Of » d’un film par exemple. C’est donc tous ces moments de vie que Next Spot a pour ambition de montrer au public.

On est loin ici du soleil californien et de « l’American Dream ». Next Spot va montrer les galères d’une marque pour voyager et filmer une vidéo, marque reconnue en Europe et même aux USA, certes, mais qui, niveau budget, est sans commune mesure avec les géants américains Nike, Vans, Adidas… Un véritable chemin de Croix, cependant bien vécu par ces passionnés. Vivre ces galères n’est pas vu comme quelque chose de terrible : c’est juste la vie des skateurs. La camaraderie, la fraternité, les moments absurdes font légion à 3h du matin, bourrés, sous la pluie, dans une obscure forêt roumaine ! On peut voir par exemple comment les skateurs galèrent pour trouver un emplacement dans la campagne grecque pour mettre les tentes dans la nuit à 0° : pas de matelas douillets mais de vieux tapis de sol ou pire, des cartons en guise de lit ! Tous ces moments de vie captés par la caméra de Romain font rire et rendent compte de cette vie de « hobo ».


Un hôtel? Mais pourquoi faire? © Fabien Ponsero

Le voyage est central : le fait d’être sur la route, toujours en direction du prochain spot (d’où le titre du projet, c’est bien, vous suivez) est à la base de l’intention de réalisation.

Tous ces odieux skateurs, entassés dans un van, s’échangeant leurs odeurs corporelles ainsi que des bières tièdes, tout cela est parfaitement retranscrit à l’écran. On imagine jamais cela quand on pense au milieu du skate.

Si vous n’êtes pas connaisseur, ne partez pas en courant ! Vous n’allez pas être confrontés à une pluie de figures dont vous n’avez absolument aucune idée du nom. Le projet se veut accessible et n’a pas été filmé « pour les skateurs par les skateurs ». Laurie Desmaroux, la chef monteuse du projet (et accessoirement compagne de Romain) a insisté sur ce point : il n’est pas question que Next Spot soit une vidéo de niche ne parlant qu’aux planchistes.

En plus d’un montage dynamique et bien construit, Laurie a travaillé pour que le documentaire parle à tout le monde. Pour vous donner une idée, on va voir comment une figure va être filmée. Romain shoote le skateur ainsi que le cameraman (qui filme, lui, la figure) pendant cette bataille. Tout va être présenté à l’écran : la gêne que peuvent représenter la circulation ou les passants, la patience demandée, l’énervement inéluctable face à l’échec, la peur de tomber et bien évidemment toutes les chutes qui précèdent la réussite finale de la figure. En effet, tous ces moments importants sont immortalisés et sont l’essence même de Next Spot.

Passer une journée entière dans la rue pour ne ramener que quelques secondes de footages est le quotidien d’un skateur. Ces moments sont immortalisés et sont l’essence même de Next Spot.


Rémi Taveira en pleine envolée sauvage © Fabien Ponsero

Ce travail aura pris plus de trois ans au réalisateur. Le résultat est saisissant mais surtout très intéressant. Que l’on soit ou non impliqué dans le monde de la planche à roulettes, il est passionnant d’observer ces professionnels pratiquer leur art, dans la galère mais aussi la bonne humeur. On peut réfléchir et rire du décalage total qu’il y a entre un skateur et un être humain avec un emploi stable. Ce documentaire a notamment été présenté au SSFFM – Surf and Skate Film Festival de Milan en mai 2018, ainsi qu’au PSSF – Paris Surf and Skate Festival en septembre dernier.


Pourquoi s'infliger du foutebolle quand on peut monter sur un skate? © Fabien Ponsero



Vladimir Colovray

voir ses articles
+chroniques
Chroniques  /   /  Ghislain Varlet

Mirage Nord : en croisade pour prêcher la bonne musique !

D’après le dictionnaire, un artiste est « une personne qui se voue à l’expression du beau, pratique l’art ». Alors on aimerait s’excuser auprès de tous les « vrais » artistes, on va vous présenter des protagonistes qui pourraient faire honte à la profession. Quoique.  Il est ici question d’un trio de gones peu recommandable. Amis de longue date, […]

tour métallique fourvière
Chroniques  /   /  Vlad Colovray

La « Tour Eiffel » lyonnaise : une grande histoire !

« Voilà, c’est la tour Eiffel ! » : si vous êtes lyonnais, vous avez forcément déjà fait cette blague nulle aux touristes chinois ou américains – vous savez ceux qui pensent que la France est la capitale de Paris et que tous les français mangent du pain 24h sur 24h avec un béret vissé […]

boudin room
Chroniques  /   /  Ghislain Varlet

Du boudin et des DJs : le concept un peu fou de Boudin Room !

Vous aviez été nombreux à vous demander quelle mouche avait piqué Le Sucre en novembre dernier lorsqu’ils annonçaient une soirée Boudin Room, au visuel très semblable (voire complètement identique) à celui de Boiler Room. Et pourtant, c’est un concept bien ficelé, créé par Simon Bomans dont il est question. On vous explique. Après avoir étudié […]

marche climat lyon
Chroniques  /   /  Juliette Bouchard

Lyon : climat d’engagement pour la planète !

Samedi 8 décembre dernier, entre 7 000 et 10 000 personnes s’unissaient dans une marche en faveur de l’environnement, dans le 7e arrondissement de Lyon. Avec Flixter, un jeune vidéaste lyonnais, nous avons voulu voir ce qu’il s’y passait.  Un climat différent de la manifestation de septembre, celui-ci avait un caractère davantage d’union citoyenne, réunissant […]

SUIVEZ-NOUS