chroniques  /   / 

Le groupe Bagarre nous envoie en Kabylifornie avec son nouveau clip !

Les 5 fous dingues de Bagarre reviennent avec un morceau bien déglingué comme on les aime. « Kabylifornie » arrive pour mélanger électro, rap et violons orientaux pour notre plus grand plaisir. A peine un an après la sortie de « Club 12345 », les cinq bagarreurs reviennent pour mettre un gros uppercut à la musique française. Vous n’êtes pas prêts mes lapins…

                                               Image à la une © Pictures And Motion Studio

Qui sont vraiment les 5 membres de Bagarre ? Je ne sais pas, je n’ai pas trop compris, j’ai même pas réussi à décrypter le papier des Inrocks (« histoire de polymaour… en horde… 5 têtes indissociables… »), mais si je devais les définir en un mot ce serait : BRINGUE. On adore ça chez MX. Ni totalement électro, ni totalement Rock, ni totalement Rap, il est dur de définir la ligne directrice de la musique de Bagarre. Les cinq siphonnés de Bagarre viennent de milieux différents du Rock et ça se ressent. Tout le monde compose, tout le monde chante, danse et s’éclate sur scène. Ce n’est pas une composition « rock classique » où chacun a sa place bien précise. Mais on peut clairement dire que c’est vraiment festif et dansant. N’importe quel auditeur qui a écouté l’incroyable « Danser Seul » pourra en témoigner : on part en live sur du Bagarre, prêt à faire vivre le dancefloor jusqu’au bout de la nuit.

Leur premier EP en 2014 « Bonsoir Nous Sommes Bagarre » avait mis tout le monde par terre et l’expérience se reproduira l’année d’après avec l’excellent « Musique de Club« . Avec ces deux premiers projets les 4 larrons se sont mis la musique underground dans la poche !

Après une grosse année de tournée, Bagarre se met au boulot pour pondre leur premier album, le fameux « Club 12345« . Il est dur de définir ce projet, mais si vous ne l’avez pas encore écouté, fermez immédiatement cette page de l’Internet 2.0 wireless sans fil dit « la toile » et allez l’écouter ! Les membres nous parlent de leurs fantasmes, de leurs angoisses, de leurs doutes. Il y a du beau monde qui a charbonné sur le projet : Grand marnier (le producteur de Yelle), Guillaume Brière de The Shoes et du beatmaker Anyone Aamourocean. Encore une fois, le mélange prend incroyablement bien, le rap se mélange à l’électro et au Rock.

A l’heure ou la musique pop se mélange avec tous les sous genres d’autre fois, les bagarreurs s’inscrivent parfaitement dans ce mouvement en mélangeant toutes les influences musicales qu’ils affectionnent.

Nous disions précédemment que leur musique était festive, mais dans l’excellent morceau « Béton armé« , les terribles attentats qui ont frappé Paris en 2013 sont traités. Comme quoi Bagarre traite aussi de sujet sérieux et surtout, à sa manière : toujours avec une prod dansante et électrique. En effet, précédemment je parlais de musique « festive », mais les paroles ne sont pas pour autant digne de Patrick Sebastien. Il y a une belle poésie dans les textes de Bagarre – Tantôt sombre, tantôt angoissée mais toujours douce et mélodieuse et pertinente. Ce sera d’ailleurs le cas pour leur nouveau son qui sort aujourd’hui.

Le nouveau son de Bagarre se nomme « Kabylifornie » et chez MX et on adore. En effet, on a tous kiffé la prod absolument incroyable, co-produite avec ce diable de Vladimir Cauchemar (qui visiblement passe une excellente soirée en Kabylifornie à 2:08 dans le clip).

Les violons orientaux se couplent parfaitement avec l’énergie électrique de Bagarre.

En plus franchement, Mus nous explique pendant toute la musique qu’il « kiff le skate »: Validé à 100% par et pour Vlad (de MX ce coup là). On savait déjà que les skateurs étaient des mecs incroyables, mais quand ils se mettent à le chanter on entre dans le cosmos: c’est donc chose faite pour les bagarreurs.

               Mus, la bagarreur Kabylifornien © Pictures And Motion Studio

Plus sérieusement, le clip fait également un écho intéressant à tous les événements qui se passent en Algérie en ce moment. Bien que Kabylifornie n’attaque pas frontalement le régime d’Abdelaziz Bouteflika, il souffle comme un vent de fraîcheur sur une région dont tout le monde a déjà entendu parler en France, mais qui est pourtant si méconnue. Introduire la culture skate en Kabylie est intéressant, sachant que Mus est d’origine Kabyle. Il revendique cette double culture « Entre l’Algérie et la France, il n’y a qu’un ollie« .

Entre Paris et le bled, Mus donne autant d’amour aux deux endroits !

Le clip a été réalisé en janvier 2019 entre la cité Curial, les rues d’Alger et Tizi Ouzou, le village natal des parents de Mus en Kabylie. Un très beau mélange de la culture franco-algérienne, loin des relations conflictuelles qui ont marqué les deux pays. On y voit la jeunesse s’amuser, vivre à travers ce clip et c’est beau.

On a hâte de revoir les copains de Bagarre sur scène à Lyon et par chance, on n’aura pas à attendre longtemps ! Les cinq chenapans seront au fameux Démon D’or fin juin! On pourra les La dernière fois c’était en août 2018 à Woodstower et c’était incroyable. En attendant, on pourra les retrouver le 29 novembre à l’Olympia pour commencer.


Vladimir Colovray

voir ses articles
+chroniques
Chroniques  /   /  Louis Dufourt

Burger Eyes : les yeux dans la nuit !

Derrière un nom à l’américaine se cache un studio créatif lyonnais, spécialisé dans la production de vidéos. Un ADN culturel et artistique, un regard sur le monde de la nuit et une volonté farouche de marquer les esprits, que l’on retrouve notamment dans les récents teasers des soirées Welcome. Rencontre. Il était une fois quatre […]

lyon stade de gerland
Chroniques  /   /  Vlad Colovray

Autant en emporte Gerland : Ôde au stade mythique de Lyon !

Le Stade de Gerland… N’importe quel lyonnais ayant déjà vu un match de foot ou autre événement aura la larme à l’œil quand il se remémorera ses souvenirs au sein de cet édifice. On a beau tous aimer Mimi Aulas et l’OL, il faut bien avouer que c’est pénible de devoir prendre 3 bus, 7 […]

kerri chandler
Chroniques  /   /  Aloïs Veteau

Kerri Chandler : à travers les générations

Après avoir électrisé les foules lors de son passage à Nuits Sonores l’an dernier aux côtés de Jeremy Underground, Kerri Chandler fait son grand retour en terre lyonnaise à l’occasion de la prochaine et dernière soirée Welcome de la saison, au Petit Salon. On revient avec vous sur le parcours d’un artiste qui s’est hissé […]

Sunwaves Festival
Chroniques  /   /  Léo Paget-Blanc

Week-end en virée roumaine sur la terrasse du Sucre !

De manière à faire écho à l’année croisée France-Roumanie organisée par l’Institut français, le Sucre a décidé de mettre en valeur la scène musicale roumaine. Ainsi, un weekend durant (29,30 et 31 mars), vous verrez se succéder pas moins de 4 soirées, variant les esthétiques et les formats, où trouveront à s’exprimer les différentes sonorités […]

SUIVEZ-NOUS