chroniques  /   / 

Larry Heard, Action Bronson, Rone, Nuits Sonores dévoile une programmation de poids

Si l’on connaissait depuis peu la programmation des Days, s’ajoute aujourd’hui le line up des Nights des Nuits Sonores 2018 ! Avec toujours cette volonté d’affirmer les genres et de varier les esthétiques musicales actuelles cette programmation reflète l’engagement de l’équipe d’Arty Farty de placer la diversité au coeur de sa direction artistique. Il y a du très très lourd. 

Photo à la une : Rone NS Brussels © Brice Robert Photographe

 

Après un bref rappel du saut d’obstacles auquel Arty Farty s’est confrontée cette année pour organiser le calendrier des Nuits Sonores 2018, Vincent Carry introduit l’équipe artistique pour détailler la suite de la programmation. Un festival XXL qui s’échelonnera du 6 au 13 mai où les Nuit 1, 3 et 4 feront la part belle à la convivialité en réinventant une scénographie autour de  » l’Homme et des machines « . Les Nuits Sonores réinvestissent les anciennes usines Fagor-Brandt, avec une implantation réaménagée et plus étendue afin de permettre une meilleure fluidité de circulation du public, et améliorer ainsi la qualité d’accueil des milliers de festivaliers attendus.

Nuit 1 : 

Première nuit, et on ne sait déjà plus où donner de la tête. Avec pour envie de laisser la place aux artistes qui réinventent les musiques d’aujourd’hui, Nuits Sonores retrouve ici l’esprit underground qui colle si bien à l’image du festival. Rap francophone, musique expérimentale et performances Live sont au menu de cette Nuit 1. Dans le Hall 1 : maestro Rone, Chloé, le trio Agents of Time, ainsi que Materik, le nouveau projet Live de Maceo Plex. A découvrir sous le hangar, la jeune lyonnaise Tryphème qui a signé un performance remarquée lors de sa première Boiler Room à Sheffield.

On bascule ensuite sous le Hall 2 avec une combinaison d’artistes inspirés par la scène électronique d’Afrique du Sud. On y retrouvera : Dj Okapi, toujours en quête de disques d’exception issus des années les plus funky qu’a connu la musique sud africaine; mais également DJ Lag, Richard Foe, Tshegue. Autre moment fort de la soirée, le back to back Hunee / Antal. On vibre déjà à l’idée de ce que sera l’échange entre ces deux artistes.

En écho à la première édition des NS à Bruxelles, le Hall 3 fera place au rap francophone avec le flow inépuisable de la scène belge. La Smala fera son grand retour pour notamment présenter leur nouvel album. Et oui Bruxelles arrive, avec en renfort les trublions de Caballero & JeanJass qui retourneront littéralement la scène du hall 3. Pour les entourer, Gracy Hopkins, Or:la, Lunice.

Caballero & JeanJass

Nuit 3 :

Pour la Nuit 3, on voit se profiler une soirée majestueuse, remplie de good vibes. Deux grands messieurs de la House music, avec un grand H. Tout d’abord on retrouvera Mr Fingers aka Larry Heard auteur du titre « Can You Feel It ? ». Autre maestro venu de Chicago, Kerri Chandler qui nous offrira un set en compagnie de l’artiste français avec lequel il est le plus complice en ce moment : Jeremy Underground. Folamour, dj / producteur que l’on a eu plaisir à découvrir sur Lyon durant de nombreuses années avant qu’il ne s’impose à l’international grâce à ses nombreux projets et son label Moonrise Hill Material a su insuffler sa vision de la house music, et c’est donc avec un set rempli de pépites et de groove qu’on le retrouvera pour ouvrir les festivités du Hall 1.

La co-programmation Hall 2 entre Nuits So et le Sonar, nous offrira des sonorités plus techno et «  percussives ». En ligne de mire, un Live court mais intense de Ben Frost sur la recherche de nouvelles matières sonores. Mais ce n’est pas tout puisque vous retrouverez également les Lives de Lee Gamble, le lyonnais Raymonde ainsi que Raime.

Sous le Hall 3, place à la transe et à la musique qui ne s’arrête jamais. Les Red Axes reviennent avec un nouveau Live après leur passage en 2016. A ne pas manquer également, la création Nuits Sonores 2018 qui alliera le producteur japonais : J.A.K.A.M à un trio de percussionnistes composé de Nicolas Taite, Antony Gatta, et Hadrien Santos Da Silva.

Ben Frost

Nuit 4 :

La fin proche, il vous faudra pourtant être en forme pour encaisser cette dernière Nuit qui risque de faire beaucoup, beaucoup de bruit. Nuits Sonores accueille l’un des poids lourds de la scène Hip-Hop américaine : Action Bronson. Le rappeur originaire de Brooklyn viendra prendre ses quartiers à Lyon durant la semaine, on le suivra de près ! Autour de lui, le projet Ammar 808 et la talentueuse Peggy Gou qui fera son retour aux NS après son premier coup d’essai hautement salué l’an passé à La Sucrière.

Hall 2, place aux nouvelle sonorités EBM, avec les stéphanois Les Fils de Jacob, le Live des parisiens de Il Est Vilaine, un dj set de The Hacker et Not Waving Live ! On retient surtout la performance de Fixmer/McCarthy qui nous réserve une rencontre artistique de haut niveau.

Sous le Hall 3, ambiance fiesta avec un dancefloor brûlant entraîné par les performances de nombreux artistes péruviens : Los Wembler’s de Iquitos, Dengue Dengue Dengue, Chancha Via Circuito. Et pour rendre la fête encore plus caliente, le Camion Bazar et le Voilaaa Soundsystem pour quelques notes d’afrobeat et de percussions.

Dengue Dengue Dengue

La carte blanche :

_

Forte de sa créativité en termes de musique électronique, Amsterdam est l’une des villes européennes les plus proches de Lyon quant à son effervescence culturelle. Ses festivals tels que Dekmantel et Amsterdam Dance Event en témoignent, cette capitale est l’une des villes précurseurs en perpétuel bouillonnement qui offre une qualité d’accueil des publics et une proposition artistique toujours actuelle. C’est une ville très peu étendue pourtant hyperactive et complètement ouverte vers l’international. La Carte Blanche à Amsterdam se passera cette année à La Piscine, toujours durant trois journées (les 8, 9 et 10 mai) avec les performances du duo Bruxas et Altin Gün en ouverture le mardi. S’en suivront les dj sets des activistes néerlandais tels que Izabel, Parrish Smith ou Orpheu the Wizard.

_____________________

EVENT TICKETS 


Alice Defond

Rédactrice en chef Make x France
voir ses articles
+chroniques
Sunwaves Festival
Chroniques  /   /  Léo Paget-Blanc

Week-end en virée roumaine sur la terrasse du Sucre !

De manière à faire écho à l’année croisée France-Roumanie organisée par l’Institut français, le Sucre a décidé de mettre en valeur la scène musicale roumaine. Ainsi, un weekend durant (29,30 et 31 mars), vous verrez se succéder pas moins de 4 soirées, variant les esthétiques et les formats, où trouveront à s’exprimer les différentes sonorités […]

Chroniques  /   /  Juliette Bouchard

IA : Ces voyelles qui nous en font perdre notre français

Matchiste, sexiste, raciste et autres adjectifs du même acabit sont attribués à l’IA des temps modernes. Ce qui était supposé révolutionner positivement la nouvelle ère s’avère parfois (souvent) présenter de (très) nombreuses limites, et pas des moindres. Image de mise en avant : © Wall E Loin d’Enigma et de la brillante invention d’Alan Turing […]

iris van herpen
Chroniques  /   /  Emma Roesslinger

Iris Van Herpen : aiguilles et imprimantes 3D

Iris Van Herpen officie depuis 12 ans maintenant dans la Couture telle une véritable artiste : entre impressions 3D et collaborations de haute voltige, la créatrice néerlandaise ne cesse de s’imposer progressivement dans le monde de la mode. Portrait en images de cette surdouée du vêtement. © Ami Sioux Iris Van Herpen voit le jour en […]

Pokémon Go
Chroniques  /   /  Emmanuelle Renault

Pokemon Go : récit d’une réalité augmentée

Par un samedi ensoleillé du mois de février, j’ai profité du beau temps pour suivre un groupe de joueurs de Pokemon Go au parc de la tête d’Or. Lancée en 2016, l’application semblait presque avoir disparu pour les noobs comme moi. Pourtant, les quartiers de Confluence, Part-Dieu et Tête d’or cachent aujourd’hui une toute autre […]

SUIVEZ-NOUS