Gerd Janson
chroniques  /   / 

Gerd Janson : en toute modestie

Pour la quatrième édition des soirées Welcome, Make x France et PAPA MAMAN convient une nouvelle pointure de la scène actuelle au Petit Salon. Après Folamour, Jeremy Underground, Dr. Rubinstein ou encore Madben, c’est l’allemand Gerd Janson et sa house aux accents disco qui sera chargé de vous faire danser jusqu’au petit matin. Zoom sur un artiste aussi talentueux qu’intrigant.

Crédits photo à la une : Richard Johnson ©

La réputation de Gerd Janson n’est plus à faire. Ses sets d’une efficacité redoutable, ses résidences au Robert Johnson à Francfort ou encore les sorties de son prestigieux label Running Back ont fait de l’allemand une figure incontestée de la dance music. Il est pourtant difficile de parler de vocation tant l’esthète a pendant longtemps écarté la perspective de passer de l’autre côté du DJ booth.

 

Gerd Janson

Crédits photo : Holger Wüst ©

 

Gerd Janson grandit à Darmstadt, petite ville située dans le sud-ouest de l’Allemagne, et à l’époque il est plus intéressé par le cinéma que par le monde de la musique.

Les goûts musicaux de ses parents ne l’aident pas franchement non plus, de son propre aveu : « Je suis toujours surpris par les goûts musicaux absolument atroces qu’ont encore mes parents aujourd’hui ».

Cela ne l’empêche pas de développer sa propre culture musicale, même s’il est plus proche des standards pop/rock de l’époque comme Run DMC, Iron Maiden et AC/DC que de la culture techno. Il faudra attendre un voyage de scouts et la découverte d’une mixtape de Sven Väth pour que le jeune Gerd soit frappé par la fièvre électronique.

Alors qu’il est encore mineur, sa curiosité l’amène à fréquenter les clubs de la région et à multiplier les allers-retours à Francfort pour garnir sa collection de disques. Il se rend notamment au Milk Club de Mannheim, célèbre fief de la jungle, et y traîne souvent jusqu’au petit matin pour écouter les tracks house du moment en provenance des USA.

 

Gerd Janson

Crédits photo : Suguru Saito © (Red Bull content pool)

 

Après un service national effectué comme secouriste ambulancier pendant un an pour la croix rouge allemande, ce passionné de littérature américaine prend une voie plutôt académique et passe un diplôme en études américaines, sciences politiques et histoire.

Sa passion pour la musique n’étant jamais bien loin, il devient journaliste spécialisé et écrit pour Groove Magazine et Spex. Il y voit une manière de contribuer à cette culture en ayant toujours une approche de fan boy.

Il se fait un nom et devient membre et contributeur de la Red Bull Music Academy : il donne des conférences, écrit des reviews et étoffe ses connaissances.

 

 

Gerd Janson préfère le journalisme au DJing, mais son assiduité en club et les encouragements de ses amis vont le pousser à changer d’avis, avec le succès qu’on lui connaît. Il organise les soirées Liquid au Robert Johnson, squatte le Panorama Bar de Berlin et tourne dans les meilleurs festivals du monde. Il est également à la tête du label Running Back qui s’illustre en signant des tracks et EPs de KiNK, Theo Parrish ou encore Move D pour ne citer qu’eux.

Très humble, il se considère davantage comme un « club kid » devenu DJ plutôt qu’un musicien à part entière. Gerd Janson a pourtant su imposer sa patte, à la confluence du disco et de la house, au point d’être aujourd’hui une figure majeure d’une scène qui se veut de plus en plus éclectique.

Gerd Janson sera de passage au Petit Salon le 5 janvier prochain en compagnie de David Vunk, du crew lyonnais Sons of House et de Steven Johnson.

Billets

Welcome • 4 avec Gerd Janson, David Vunk & Sons Of House

Welcome • 4 avec Gerd Janson, David Vunk & Sons Of House

Publiée par Make x France sur Dimanche 2 décembre 2018

 

 

 


Aloïs VETEAU

Rédacteur Make x France
voir ses articles
+chroniques
part dieu 2020
Chroniques  /   /  Ghislain Varlet

Part-Dieu : bienvenue dans le futur (#2)

Il y a quelques temps, on vous exposait la globalité du projet Part-Dieu, vous pouvez retrouver l’article juste ici. Maintenant que vous savez que le quartier va être transformé, il est temps de rentrer dans les détails et l’un des éléments phares du quartier, le centre commercial, construit en 1975, va être entièrement revu. Première […]

Chroniques  /   /  Ghislain Varlet

Part-Dieu : bienvenue dans le futur (#1)

Il devenait urgent de repenser un peu la vie de ce quartier qui n’a jamais vraiment trouvé sa place dans le cœur des lyonnais. C’est l’architecte du quartier lui-même, Charles Delfante qui, en 2010, constatait « Il serait temps qu’on commence à démolir la Part-Dieu ». Déjà peu accessible en temps normal, le quartier est actuellement paralysé […]

procès état environnement
Chroniques  /   /  Juliette Bouchard

Pas fait et encore Affaire : l’Etat est appelé à la barre

Le 18 décembre dernier, alors que l’agitation des festivités était palpable, retentissait sur la toile un appel national. Fatiguées de voir la régression des engagements environnementaux du pays, 4 ONG, soutenues par des personnages publiques, déclaraient intenter une action en justice contre le gouvernement français pour inaction climatique et invitait la société civile à s’unir. […]

Chroniques  /   /  Célia Stara

Art et intelligence artificielle : un nouveau courant artistique ?

Estimé à 8000 dollars, un tableau créé par un algorithme a été vendu à plus de 432 500 dollars par la célèbre société de vente aux enchères Christie’s, qui devient la première maison de vente à proposer une œuvre générée par une intelligence artificielle (IA). La toile en question, Edmond de Belamy, est le fruit de […]

SUIVEZ-NOUS