chroniques  /   / 

Folamour : l’histoire d’une fulgurante ascension

Il fait partie des DJs les plus en vogue de l’hexagone, et son ascension vertigineuse ne semble pas connaître de limites.. Il partagera l’affiche de la toute première soirée Welcome avec Jeremy Underground, ce samedi au Petit Salon à Lyon. On vous en dit plus sur Folamour, l’un des porte-étendards d’une scène house française en plein essor


Publiée par PAPA MAMAN sur Jeudi 13 septembre 2018

Que vous soyez lyonnais ou non, vous avez forcément entendu parler de Folamour. Un nom très pop pour un son plutôt underground, c’est lui-même qui le dit. La référence au fameux Dr. Strangelove de Kubrick ne doit d’ailleurs rien au hasard, le bougre est un grand amateur de septième art.

folamour

Dr Folamour

Musicien dès son plus jeune âge (il a joué de la guitare, de la batterie et s’est même essayé au chant) et fan de hip-hop, c’est notamment à travers le prisme du cinéma qu’il développe une affection particulière pour le jazz, la soul, la funk ou encore la disco.

Son intérêt pour la house viendra sur le tard, lorsqu’il se lance dans l’organisation de soirées à Lyon avec le collectif Touche Française.

Ils invitent et rencontrent Moodymann et Kerri Chandler pour ne citer qu’eux, avant que Bruno Boumendil de son vrai nom ne se lance dans la production.

Il monte le label Moonrise Hill Material avec ses potes Éthyène, Kaffé Crème et Saint Paul/Okwa, avant de créer son propre label solo, FHUO (For Heaven Use Only).

Outre l’activité liée à ses deux labels, Folamour travaille également sur ses projets solo, avec à la clé de nombreux EPs et un premier album Umami, très réussi. Ses productions oscillent entre tracks house orientés clubs et morceaux jazzy plus laid-back à écouter dans son salon.

folamour

Génial Artwork de l'album "Umami" réalisé par Parade Studio

 

Derrière les platines, cet amoureux de la culture japonaise est parvenu à imposer sa marque de fabrique : un bob, des moves et des sets groovy à souhait.

Il est booké aux quatre coins du globe, des Etats-Unis à l’Australie en passant par le Japon, et joue dans des festivals comme Dour ou Dimensions.

Ce samedi, le gone est de retour en terre lyonnaise et compte bien se rappeler au bon souvenir de ses premières amours. Comme un clin d’œil pour donner le coup d’envoi des soirées Welcome.

folamour

 


Aloïs VETEAU

Rédacteur Make x France
voir ses articles
+chroniques
Chroniques  /   /  Gauthier Louison

La Trap au sommet ? Revenons à la base

Chez MX, nous aimons la musique, mais ça, vous le saviez déjà. Voilà pourquoi nous nous intéressons à tous les genres qui marquent notre temps. Aujourd’hui, on va vous parler de la Trap. Voici un état des lieux d’un style qui ne cesse de révolutionner l’industrie musicale depuis son explosion il y a près d’une […]

restaurants lyonnais
Chroniques  /   /  Ghislain Varlet

« La Capitale de la Gastronomie » : une si belle mais difficile considération

Si Paris peut se targuer de nombreux privilèges et bénéfices au regard d’autres villes Européennes, il y a un titre qu’elle ne peut s’octroyer : celui de la capitale de la Gastronomie. Lyon est toujours considérée comme la ville où l’on mange le mieux sur cette planète. On peut néanmoins se demander d’où vient cette si […]

Positive Education 7 ans
Chroniques  /   /  Léo Paget-Blanc

7 ans de Positive Education et pas une seule ride

Le 16 février prochain, le désormais célèbre festival stéphanois Positive Education souffle sa 7ème bougie et pas en n’importe quelle compagnie puisque DJ AZF officiera en maîtresse de cérémonie. Elle sera accompagnée d’un soupçon d’hétéroclisme avec Djrum et d’une poignée de stars locales avec, notamment, les lyonnais The Pilotwings. Petit regard sur la recette de […]

Chroniques  /   /  Vlad Colovray

Le Théâtre Antique de Fourvière : des romains en jupette aux concerts de festivals

Les ruines de Fourvière, qu’est-ce que c’est ? Un spot pour selfie Instagram avec ces filtres laids (#fourviere #summerhot #onlylyonbynight) ? Pour les fans de musique qui viennent profiter du cadre somptueux pour savourer un concert lors des Nuits de Fourvière ? Tout ce beau monde sait évidemment que ce lieu date de l’Empire Romain, […]

SUIVEZ-NOUS