chroniques  /   / 

Focus collectif : YA.R, le temps de l’amour, des copains et de l’aventure

Créatures spectaculairement atypiques, elles s’éveillent à la tombée de la nuit mais ne se dégonflent pas au petit matin. Tout ce qui appartient au système solaire les animent, chaque entité de ce monde, chaque étoile enfouie en chacun de nous. Humanité et humilité sont les caractéristiques qui brillent le plus chez ces drôles de bêtes et elles se servent de ces lumières pour tisser une toile de gens pas banales qui en ont plein les tiroirs.

Image à la une : © Robert D. Yeoman

« Que les cieux soient tendus de noir ! Que le jour fasse place à la nuit ! Comètes, qui amenez le changement des temps et des empires, Secouez dans le firmament vos tresses cristallines. » William Shakespeare

Willy résume parfaitement le projet de YA.R, celui de fédérer (par Roger) les goûts et les couleurs à travers les générations et les envies, tout ça dans une atmosphère bien à eux. Leur fusée vers une autre galaxie est la représentation métaphorique de l’inconnu croisé à l’ouverture des possibles, saupoudrée d’une touche de magie et de sensations spatiales. 

N’en déplaise aux tradis de l’ère précédente, les temps ont changé et nous, spécimens incompris du XXIe siècle renommés Millennials, avons décidé, pour la plupart ; de prendre les choses en main. Il est fini le temps des cathédrales et des clivages, le partage et l’union sont de nouveau à la mode et en particulier dans les domaines artistiques et culturels. Les publicitaires et marketeurs seront d’accord avec nous pour dire que ce qui est recherché aujourd’hui ; c’est l’expérience, le WAHOU pour les plus expressifs. 

 


L'effet Wahou © Claire Mariani

 

Bien que les commerciaux galèrent encore à vendre une brosse à chiotte en créant le wahou de l’expérience, du coté de nos astronautes de YA.R, c’est easy peasy lemon squeezy. Yes papy, niveau compo d’équipe, Deschamps n’aurait pas fait mieux ; musiciens, cuisiniers, photographes, artistes, graffeurs, journalistes avec chacun un petit côté philosophe quand le soleil se lève et qu’ils ne se sont pas encore couchés. 

C’est de cette façon que l’expérience prend forme, à travers un melting-pot d’humains qui ont respectivement faim de la vie, en somme : des hédonistes talentueux.

C’est l’essence même de cette asso faites de tissages d’amitiés, de rencontres inopinées et d’une multitude d’idées, tous ces petits cocos avancent, eux-aussi, le coeur léger mais toujours la pinte levée (citer Amel Bent, interdit depuis 2005). 

 


Le coeur léger © Claire Mariani

Ces quelques rimes, bien qu’excellentes, mettent en exergue ce que ce groupe de copain tend à promouvoir ; composer ensemble. C’est leur mot d’ordre et ce qui rythme leurs évènement, où l’on voit chacun venir avec sa part de soi, apportant son étoile à la voie lactée (fini de ramener sa pierre à l’édifice, c’est has been).

Une grande famille d’artistes qui ne cesse de prendre forme dans le mouvement, engagés et enragés ils ont les tripes en émoi et le coeur à la tache pour proposer toujours plus de nouveautés musicales, d’ambiances farfelues, de casse-croute incongrus avec bien sûr, de l’amour à tous les étages. 

En quelques mois seulement, ils ont pris leur place sur la scène alternative lyonnaise, se liant d’ailleurs à d’autres collectifs en formant la Mafia Sonore avec BMK x Zanzi x Rapta Records x Prisme x  Nobody Crew x Trait d’Union, se définissant comme l’association de crapules et malfeteurs diggers proposant une claque auditive.

Tous ces zinzins de la fête ont compris que rien ne sert de marcher seul, sans témoin, sans personne et même si chacun d’entre-eux évoluent de son côté, ils prennent plaisir à se retrouver pour des nuits de folies.

Que dire de plus à part qu’il est impératif de les rencontrer si ce n’est pas déjà le cas, ces copains d’abord s’accordent aux mêmes notes depuis belle lurette et ils sont chaud pour vous en mettre plein les mirettes. Pour conclure on a envie d’être un peu beaufs et de dire qu’ils sont à consommer sans modération, coeur, love, pinte.

 

Et toujours la pinte levée © Anaïs Duvert


Juliette Bouchard

Rédactrice Make x France
voir ses articles
+chroniques
Sunwaves Festival
Chroniques  /   /  Léo Paget-Blanc

Week-end en virée roumaine sur la terrasse du Sucre !

De manière à faire écho à l’année croisée France-Roumanie organisée par l’Institut français, le Sucre a décidé de mettre en valeur la scène musicale roumaine. Ainsi, un weekend durant (29,30 et 31 mars), vous verrez se succéder pas moins de 4 soirées, variant les esthétiques et les formats, où trouveront à s’exprimer les différentes sonorités […]

Chroniques  /   /  Juliette Bouchard

IA : Ces voyelles qui nous en font perdre notre français

Matchiste, sexiste, raciste et autres adjectifs du même acabit sont attribués à l’IA des temps modernes. Ce qui était supposé révolutionner positivement la nouvelle ère s’avère parfois (souvent) présenter de (très) nombreuses limites, et pas des moindres. Image de mise en avant : © Wall E Loin d’Enigma et de la brillante invention d’Alan Turing […]

iris van herpen
Chroniques  /   /  Emma Roesslinger

Iris Van Herpen : aiguilles et imprimantes 3D

Iris Van Herpen officie depuis 12 ans maintenant dans la Couture telle une véritable artiste : entre impressions 3D et collaborations de haute voltige, la créatrice néerlandaise ne cesse de s’imposer progressivement dans le monde de la mode. Portrait en images de cette surdouée du vêtement. © Ami Sioux Iris Van Herpen voit le jour en […]

Pokémon Go
Chroniques  /   /  Emmanuelle Renault

Pokemon Go : récit d’une réalité augmentée

Par un samedi ensoleillé du mois de février, j’ai profité du beau temps pour suivre un groupe de joueurs de Pokemon Go au parc de la tête d’Or. Lancée en 2016, l’application semblait presque avoir disparu pour les noobs comme moi. Pourtant, les quartiers de Confluence, Part-Dieu et Tête d’or cachent aujourd’hui une toute autre […]

SUIVEZ-NOUS