boudin room
chroniques  /   / 

Du boudin et des DJs : le concept un peu fou de Boudin Room !

Vous aviez été nombreux à vous demander quelle mouche avait piqué Le Sucre en novembre dernier lorsqu’ils annonçaient une soirée Boudin Room, au visuel très semblable (voire complètement identique) à celui de Boiler Room. Et pourtant, c’est un concept bien ficelé, créé par Simon Bomans dont il est question. On vous explique.


Après avoir étudié le droit à l’université de Liège (dans l’est de la Belgique), Simon passe 2 ans au Luxembourg dans un fond d’investissement puis 4 ans dans une salle de marchés à Bruxelles comme analyste légal en marchés financiers (produits dérivés / finance structurée). BREF. C’est pas forcément ce qui nous intéresse le plus, mais ça n’en reste pas moins amusant quand on sait ce qui suit. 

Coup de sang (ne faîtes pas attention aux jeux de mots), Simon lâche tout, enfin presque. Il entame une formation de boucher-charcutier en mi-temps. Quand on lui demande d’où lui est venue cette drôle d’idée, en particulier sur un métier qui n’a pas vraiment la cote en ce moment :

« il était temps de partir de là, je me rêvais autrement. Après, ça s’est passé assez naturellement : un temps partiel en salle de marchés et ma formation sur le côté. Je pense qu’il faut vivre et se laisser vivre, et surtout ne pas se tromper d’ennemi. Y’a des choses magnifiques dans cette culture. »

Alors qu’à cela ne tienne, il se lance dans l’aventure. Mais Simon n’est pas un boucher-charcutier comme les autres. Il rajoute son petit grain de sel dans la profession après une blague entre potes. Pas de pub, pas de structure, un appart, du matos (de débutant, à savoir quelques casseroles et un hachoir), une webcam accrochée avec du scotch sur les murs, une connexion internet et c’est parti : l’aventure BOUDIN ROOM est lancée !

Il y a quelques semaines c'était encore une idée un peu mongolo qui nous faisait beaucoup rire : des gens qu'on aime bien qui passent des disques, le rédac' chef adjoint qui prépare du boudin et des copains qui profitent de ce beau bordel streamé. La Boudin Room quoi. Aujourd'hui, la Boudin Room est une réalité et on a DC Salas et Aidons Antoine pour lancer le projet. Méga coeur avec les doigts plein de boyaux.

Publiée par Goûte Mes Disques sur Samedi 10 décembre 2016

« J’ai parfois du mal à imaginer que personne ne l’ai fait avant : c’est con comme la lune. »

Oui Simon, c’est d’ailleurs peut-être pour ça que personne n’y a jamais pensé. Mais maintenant qu’on en est là, on te soutient tous car c’est une putain de bonne idée. 

Alors de quoi parle-t-on ? Nous sommes allés voir de nos propres yeux ce qu’il se passait au Sucre le 16 novembre dernier et déjà, ce qui frappe, c’est le logo.

boudin room

Simon, t’es quand même un peu culotté. Ils ne t’ont rien dit les gars de Boiler Room ?

Non, on l’a modifié comme ça, on prenait rien de tout ça au sérieux au départ. Après Dour, les mecs ont débarqué. En fait ils voulaient juste des tee-shirts et nous féliciter du travail. On s’est rencontré à Londres, les mecs sont cool, ils sont tranquilles par rapport à ce que je fais.

Oui car Boudin Room a été présent cette année à Dour ! Et Jafar Films a rencontré la joyeuse équipe. (Allez directement à 3:56 si vous voulez tout de suite voir le concept).

Dour Festival 2017 by Tsugi & Jafar Films

Jafar Films et TSUGI étaient à #dour2017 !Retour en images sur leurs aventures avec Manu Le Malin, Frànçois and The Atlas Mountains, Charlotte de Witte, MEUTE, Boudin Room, les volontaires, les adorables dames des douches, les zinzins du camping… Et toi, peut-être 🙃

Publiée par Dour Festival sur Jeudi 3 août 2017

Bref, on se perd. On était donc au Sucre le 16 novembre dernier et passé l’effet logo, on essaie de comprendre ce qu’il se passe. G’Boï & Jean-Mi sont là, filmés par quelques caméramans qui semblent ma foi très sérieux (régie en place et tout le matériel de pro) et au centre du dancefloooor, sur un piédestal, Simon et un autre cuisinier, en train de faire mijoter de la viande.

Boudin Room en direct du Le Sucre avec G'Boï et Jean Mi et Flore.

Boudin Room en direct du Le Sucre avec G'Boï et Jean Mi et Flore.

Publiée par Le Sucre sur Vendredi 16 novembre 2018

Une fois la température prise, quelle ne fut pas notre surprise de voir quelques serveurs déambuler avec des plateaux pleins de… boudins (allez, vous l’aviez deviné). « Libre service, goûte moi ça, prend un peu de sauce avec » : ah mais avec plaisir, il ne faut pas me le dire deux fois. Bon, passé la première bouchée goût Gin Tonic (en vrai, là aussi y’a du concept), c’est carrément goûteux, voir même savoureux. Exit le plat de grand mère qu’on vous forçait à manger quand vous étiez petits, c’est une autre façon de déguster des entrailles de veau, de graisse de po… (ok, on oublie la composition du boudin pour cette fois-ci).

Du coup, assez contents de l’expérience, on aimerait bien recommencer. Alors on demande à Simon les projets futurs : 

« On va probablement rejouer à Paris, Londres et Liège. Puis Bruxelles, bien sûr. En juillet je lance mon atelier de charcuterie, on va essayer de créer une boîte qui va dans le sens de ce qui a été amorcé depuis deux ans. »

Hâte de découvrir donc.

On a une dernière nouvelle pour vous : Simon a aussi le coeur sur la main et pour le 22 décembre prochain, il organise une Boudin Room en collaboration avec le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri pour l’opération Boudin du Coeur. Ils recréeront un restaurant gastronomique pour 75 sans-abris dans le chaleureux cadre des Halles du Faubourg. Ils enchaîneront avec une Boudin Room exceptionnelle de huit heures avec… Teki Latex !

Toutes les infos ici. 

 

boudin room

© Nicolas Musty

Ghislain Varlet

voir ses articles
+chroniques
Chroniques  /   /  Juliette Bouchard

IA : Ces voyelles qui nous en font perdre notre français

Matchiste, sexiste, raciste et autres adjectifs du même acabit sont attribués à l’IA des temps modernes. Ce qui était supposé révolutionner positivement la nouvelle ère s’avère parfois (souvent) présenter de (très) nombreuses limites, et pas des moindres. Image de mise en avant : © Wall E Loin d’Enigma et de la brillante invention d’Alan Turing […]

iris van herpen
Chroniques  /   /  Emma Roesslinger

Iris Van Herpen : aiguilles et imprimantes 3D

Iris Van Herpen officie depuis 12 ans maintenant dans la Couture telle une véritable artiste : entre impressions 3D et collaborations de haute voltige, la créatrice néerlandaise ne cesse de s’imposer progressivement dans le monde de la mode. Portrait en images de cette surdouée du vêtement. © Ami Sioux Iris Van Herpen voit le jour en […]

Pokémon Go
Chroniques  /   /  Emmanuelle Renault

Pokemon Go : récit d’une réalité augmentée

Par un samedi ensoleillé du mois de février, j’ai profité du beau temps pour suivre un groupe de joueurs de Pokemon Go au parc de la tête d’Or. Lancée en 2016, l’application semblait presque avoir disparu pour les noobs comme moi. Pourtant, les quartiers de Confluence, Part-Dieu et Tête d’or cachent aujourd’hui une toute autre […]

Chroniques  /   /  Vlad Colovray

Arnaud Rebotini va clôturer l’anniversaire d’Arty Farty avec une première mondiale !

Pour le vingtième anniversaire d’Arty, c’est un golem au costume impeccable et à la moustache saillante qui assurera le spectacle final dans la grande salle de l’Auditorium de Lyon. Arnaud Rebotini clôturera la fête de l’association qui organise Nuits Sonores avec une avant-première mondiale : le live de la bande-originale de 120 battements par minute, avec un […]

SUIVEZ-NOUS