chroniques  /   / 

Art et intelligence artificielle : un nouveau courant artistique ?

Estimé à 8000 dollars, un tableau créé par un algorithme a été vendu à plus de 432 500 dollars par la célèbre société de vente aux enchères Christie’s, qui devient la première maison de vente à proposer une œuvre générée par une intelligence artificielle (IA). La toile en question, Edmond de Belamy, est le fruit de la collaboration de trois français, Pierre Fautrel, Hugo Caselles-Dupré et Gauthier Vernier, à l’origine du collectif Obvious.

Image © Obvious

L’œuvre aurait pu passer inaperçu parmi les nombreuses autres proposées à la vente chez Christie’s en octobre dernier. Sur une toile inachevée se distingue en effet la figure fantasmatique d’Edmond de Belamy. Si les traits sont quelque peu indistincts, il est néanmoins possible de discerner une silhouette en habits noirs, dont dépasse le col d’une chemise blanche. Si l’œuvre s’inscrit dans la tradition portraitiste du XIXe siècle, la seule différence (et pas des moindres) est qu’Edmond de Belamy a été créé par un algorithme, et plus particulièrement par un procédé GAN, acronyme de « generative adversarial network ». La toile complète ainsi un ensemble de portraits d’une famille fictive, les Belamy, composé par le même algorithme.

Image © Obvious

Seul indice décisif pour déterminer l’origine de l’œuvre : la signature de l’artiste en bas à droite, qui n’est autre qu’une formule mathématique.

Image © Obvious

Mais au fait, ça marche comment un GAN ? C’est en 2014 que le chercheur en apprentissage automatique Ian Goodellow invente cette technologie composée de deux réseaux neuronaux : un générateur et un discriminateur. En amont, le collectif a dû nourrir son algorithme de près de 15 000 portraits classiques peints entre le XVe et le XIXe siècle. Puis l’idée est de mettre en compétition le générateur avec le discriminateur. Comme l’explique Hugo Caselles-Dupré dans le communiqué de Christie’s: « le générateur crée une nouvelle image en s’appuyant sur cette base, puis le discriminateur tente de repérer la différence entre une image créée par l’humain et une autre créée par le générateur ».

Lorsque le générateur parvient à tromper le discriminateur en lui faisant croire que les images générées sont réelles, on obtient l’œuvre finale !

Image © Obvious

Alors, que signifie cette vente aux enchères pour le milieu de l’art ? Signe-t-elle le début d’une remise en question radicale de notre perception de l’art ? Quelle est la place de l’artiste ? Ou encore, qui peut être considéré comme créateur ultime de l’œuvre ?

Si certains, tels que le chercheur en intelligence artificielle François Chollet, parlent déjà de « GANism » pour qualifier ce qui pourrait être un nouveau courant artistique, on ne peut que constater la frilosité générale du marché de l’art qui rechigne à voir dans ce projet une réelle démarche artistique. Malgré cela, les IA font de plus en plus d’incursions dans le domaine artistique : on songe notamment à Google, qui s’est emparé de la technologie pour dire aux utilisateurs du Google Arts & Culture à quel portrait classique ils ressemble, ou encore à l’exposition « 1, 2, 3 Data » à la Fondation Groupe EDF dont on vous avait parlé en juillet dernier, entièrement consacrée aux arts numériques.

Révolution artistique ou simple avancée technologique, on vous laisse en juger par vous-même…


Célia Stara

voir ses articles
+chroniques
part dieu 2020
Chroniques  /   /  Ghislain Varlet

Part-Dieu : bienvenue dans le futur (#2)

Il y a quelques temps, on vous exposait la globalité du projet Part-Dieu, vous pouvez retrouver l’article juste ici. Maintenant que vous savez que le quartier va être transformé, il est temps de rentrer dans les détails et l’un des éléments phares du quartier, le centre commercial, construit en 1975, va être entièrement revu. Première […]

Chroniques  /   /  Ghislain Varlet

Part-Dieu : bienvenue dans le futur (#1)

Il devenait urgent de repenser un peu la vie de ce quartier qui n’a jamais vraiment trouvé sa place dans le cœur des lyonnais. C’est l’architecte du quartier lui-même, Charles Delfante qui, en 2010, constatait « Il serait temps qu’on commence à démolir la Part-Dieu ». Déjà peu accessible en temps normal, le quartier est actuellement paralysé […]

Gerd Janson
Chroniques  /   /  Aloïs Veteau

Gerd Janson : en toute modestie

Pour la quatrième édition des soirées Welcome, Make x France et PAPA MAMAN convient une nouvelle pointure de la scène actuelle au Petit Salon. Après Folamour, Jeremy Underground, Dr. Rubinstein ou encore Madben, c’est l’allemand Gerd Janson et sa house aux accents disco qui sera chargé de vous faire danser jusqu’au petit matin. Zoom sur […]

procès état environnement
Chroniques  /   /  Juliette Bouchard

Pas fait et encore Affaire : l’Etat est appelé à la barre

Le 18 décembre dernier, alors que l’agitation des festivités était palpable, retentissait sur la toile un appel national. Fatiguées de voir la régression des engagements environnementaux du pays, 4 ONG, soutenues par des personnages publiques, déclaraient intenter une action en justice contre le gouvernement français pour inaction climatique et invitait la société civile à s’unir. […]

SUIVEZ-NOUS