Positive Education 7 ans
chroniques  /   / 

7 ans de Positive Education et pas une seule ride

Le 16 février prochain, le désormais célèbre festival stéphanois Positive Education souffle sa 7ème bougie et pas en n’importe quelle compagnie puisque DJ AZF officiera en maîtresse de cérémonie. Elle sera accompagnée d’un soupçon d’hétéroclisme avec Djrum et d’une poignée de stars locales avec, notamment, les lyonnais The Pilotwings. Petit regard sur la recette de ces 7 ans de fête libérée, de musiques alternatives et de festivals réussis.

© Malo Lacroix

Positive education The Empire Line

Une des découvertes de l'édition 3, le live techno, punk et noisy, The Empire Line

Déjà plus de 7 ans que Positive Education s’efforce à placer Saint Etienne sur la carte pour les technoheads et autres ravagés du caisson. 7 ans et 4 festivals plus tard, le pari est réussi. Non seulement les stéphanois de naissance sont parvenus à re-dynamiser la scène électronique locale moribonde mais ils sont aussi devenus une référence nationale dans la promotion des genres obscurs de la musique électronique et dans la conception de programmation surprenante.

Exit donc la techno en rythme 4/4, exit aussi les programmations “Time Warp” faites des éternelles mêmes têtes d’affiche et bonjour la new wave, le post punk, le hardcore ou l’expérimental nordique.

C’est la première marque de fabrique du crew stéphanois, à savoir donner les platines à des artistes peu connus, du moins en France. C’est peut être aussi le sens de leur nom “Positive Education”, comprenez “pas de limite, que de la musique, toute la musique, partout”. En 7 ans, ils ont investi tout type de lieux, invité tout type d’artiste et fait danser tous les âges. Comme exemple simple, prenons la programmation dès 2017 du hollandais, féru d’acid, Identified Patient. Un an donc avant sa venue sur Boiler Room Dekmantel, un an donc avant que les bookers des clubs de toute l’Europe se l’arrachent, effet Boiler Room oblige.

 

Positive Education Identified Patient

Identified Patient, programmé sur l'édition 2017,
avant donc son passage sur Boiler Room

Longtemps dans l’ombre de son opulente voisine, Saint-Etienne joue aujourd’hui sa carte à fond et force est de constater que cela fonctionne.

En effet, si Lyon a été élue “meilleure ville nocturne de l’année” par le très sérieux et non moins mystérieux Trophées de la nuit, la ville minière et ses fêtards ont préféré grandir à pas feutrés. Comment ne pas comparer l’irrésistible trajectoire ascendante du duo Les Fils de Jacob et celle du Positive Education Festival dont ils sont les heureux parents.

La dernier ingrédient de cette recette déjà magique est l’esprit de camaraderie et l’ambiance familiale qui se dégagent de chacun de leurs événements. On ne compte plus les collaborations avec les meilleurs ennemis lyonnais (désormais marseillais) Brothers From Different Mother ou encore le crew Métaphore, deux projets proches de celui de Positive Education et avec lesquels ils ont préparé une tournée française.

Le 16 février prochain, le crew Positive Education fête donc ses 7 ans à le Fil à Saint-Etienne. On leur souhaite de continuer à porter haut l’étendard de la musique alternative pour qu’il y en ait enfin pour tous les goûts et toutes les bourses.

On leur souhaite surtout de continuer à grandir en gardant cet esprit de camaraderie et cette envie de dépasser les carcans figés des clubs.


Léo Paget-Blanc

Rédacteur Make x France
voir ses articles
+chroniques
Chroniques  /   /  Louis Dufourt

Burger Eyes : les yeux dans la nuit !

Derrière un nom à l’américaine se cache un studio créatif lyonnais, spécialisé dans la production de vidéos. Un ADN culturel et artistique, un regard sur le monde de la nuit et une volonté farouche de marquer les esprits, que l’on retrouve notamment dans les récents teasers des soirées Welcome. Rencontre. Il était une fois quatre […]

Chroniques  /   /  Vlad Colovray

Le groupe Bagarre nous envoie en Kabylifornie avec son nouveau clip !

Les 5 fous dingues de Bagarre reviennent avec un morceau bien déglingué comme on les aime. « Kabylifornie » arrive pour mélanger électro, rap et violons orientaux pour notre plus grand plaisir. A peine un an après la sortie de « Club 12345 », les cinq bagarreurs reviennent pour mettre un gros uppercut à la musique française. Vous n’êtes […]

lyon stade de gerland
Chroniques  /   /  Vlad Colovray

Autant en emporte Gerland : Ôde au stade mythique de Lyon !

Le Stade de Gerland… N’importe quel lyonnais ayant déjà vu un match de foot ou autre événement aura la larme à l’œil quand il se remémorera ses souvenirs au sein de cet édifice. On a beau tous aimer Mimi Aulas et l’OL, il faut bien avouer que c’est pénible de devoir prendre 3 bus, 7 […]

kerri chandler
Chroniques  /   /  Aloïs Veteau

Kerri Chandler : à travers les générations

Après avoir électrisé les foules lors de son passage à Nuits Sonores l’an dernier aux côtés de Jeremy Underground, Kerri Chandler fait son grand retour en terre lyonnaise à l’occasion de la prochaine et dernière soirée Welcome de la saison, au Petit Salon. On revient avec vous sur le parcours d’un artiste qui s’est hissé […]

SUIVEZ-NOUS